Conseil de fondation

Le Conseil de fondation est composé de représentants renommés des secteurs de l’économie, de la politique et de la protection de la nature. En tant qu’instance suprême, il est responsable de la conduite stratégique de la fondation et garantit depuis plus de 20 ans la haute crédibilité du certificat.

Beat Flach

Beat Flach

Président du conseil de fondation, conseiller national et juriste (MLaw/SIA)

Beat Flach préside la Fondation depuis septembre 2018. Il a débuté sa carrière professionnelle en tant que matelot de navigation fluviale. Après différents postes et formations continues, il est à présent actif en tant que juriste à la SIA. Son expérience dans des domaines très divers et à différents niveaux hiérarchiques, lui permet d’être davantage à l’écoute de points de vue les plus différents et à prendre des décisions de manière clairvoyante. Le principe que Nature et Économie sont liées, est pour lui une évidence.

Peter Richard

Peter Richard

Vice-président, Directeur de Winkler & Richard SA

Peter Richard est membre du Conseil de fondation depuis 2004. Il est un des experts en jardins naturels en Europe et propriétaire de Winkler & Richard SA à Wängi en Thurgovie, une entreprise leader dans le domaine des jardins naturels. En parallèle de son activité de paysagiste et de créateur de jardins, il transmet son savoir lors de nombreux cours et conférences. Il a déjà écrit plusieurs livres, dont le plus récent s’intitule « Gartenglück ».

David Mastrogiacomo

David Mastrogiacomo

Directeur de l'Agence de Zurich, Responsable du développement durable chez Losinger Marazzi

David Mastrogiacomo est ingénieur civil diplômé EPFZ. Il travaille depuis 2001 chez Losinger Marazzi SA en tant que Directeur technique pour la Suisse alémanique, département qui gère la construction durable et les labels durables. En dehors de sa présence au Conseil de fondation de Nature & Economie, il est également membre du Comité de direction du Réseau Construction durable Suisse (NNBS).

Il défend le point de vue selon lequel l'environnement urbain peut encore davantage associer la nature. Ceci rejoint l'objectif de la favorisation de la biodiversité et de l'amélioration de la qualité de vie des habitats naturels et humains.

 

 

 

 

Tobias Meyer

Tobias Meyer

Comité central de JardinSuisse, propriétaire de l'entreprise de paysagisme Bill und Meyer AG

Tobias Meyer est membre du comité central de JardinSuisse et du comité professionnel pour l’horticulture et l’aménagement paysager. Il est également propriétaire de l’entreprise de paysagisme Bill und Meyer AG, à Köniz. La promotion de la biodiversité et la valorisation naturelle des  - précieuses - surfaces de jardin privé, représentent pour lui une préoccupation majeure. Faire fusionner nature et l’art des jardins autant dans les esprits des propriétaires de jardins que dans ceux des spécialistes en aménagements paysagers, représente une des gageures très importantes de son travail. Au travers de sa collaboration avec la Fondation Nature & Économie, il souhaite en particulier sensibiliser les membres de JardinSuisse aux enjeux de l’écologie et de la durabilité au niveau des espaces verts et des jardins, et les motiver à s’impliquer pour davantage de biodiversité.

Anna Peters

Anna Peters

Cheffe de projet développement durable au sein de la Fédération des coopératives Migros

Anna Peters est responsable de projet à la direction du développement durable du groupe Migros au sein de la Fédération des coopératives Migros. Dans cette fonction, elle conseille et accompagne les entreprises Migros dans la mise en œuvre de prestations sociales et écologiques en matière de développement durable. L'un dess thèmes principaux est la biodiversité. Auparavant, elle a travaillé comme consultante pour l'institut de conseil berlinois endeva, où elle a soutenu les entreprises et les politiques dans la mise en œuvre et la promotion de modèles commerciaux de lutte contre la pauvreté. Elle a également été cheffe de projet pour la responsabilité d'entreprise à la fondation allemande Bertelsmann. Dans cette fonction, elle a mis en œuvre divers projets avec des entreprises, la politique et la société civile. Anna est l'autrice de diverses études et publications sur le thème de la responsabilité sociale des entreprises et donne régulièrement des cours, par exemple à la ZHAW et à la FHNW. Anna a étudié le commerce international et les études régionales en Allemagne et au Chili. Pendant son temps libre, elle s'engage dans le jardin communautaire et le poulailler d'une ferme de quartier zurichoise.

Hans Romang

Hans Romang

Chef de la division Espèces, écosystèmes, paysages de l'OFEV

Après ses études en géographie, biologie et chimie, Hans Romang a travaillé pendant dix ans pour tur gmbh, bureau d'ingénieurs spécialisé dans le domaine forestier à Davos, d'abord comme collaborateur, puis comme partenaire et directeur. Ce poste lui a permis de traiter de nombreux projets, notamment dans les domaines des dangers et des risques naturels, des forêts et des systèmes d'information géographique. En parallèle, il a obtenu son doctorat auprès de l'Université de Berne, pour lequel il a bénéficié du soutien de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Il a ensuite été responsable auprès de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) de divers travaux relevant de la gestion des risques liés aux dangers naturels avant d'accéder en 2009 au poste de chef du Centre de prévision et de météorologie aéronautique de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse). Depuis le 1er septembre 2015, il dirige la division Espèces, écosystèmes, paysages de l'OFEV.

Martin Weder

Martin Weder

membre du Conseil de fondation, directeur de l’Association Suisse de l’Industrie des Graviers et du Béton ASGB

Martin Weder est l’un des membres fondateurs de la Fondation en 1995. Il représente l’ASGB, dont il est le directeur. C’est grâce à lui que la protection de la nature est devenue une valeur importante dans les gravières et carrières, et qu’elle est reconnue par les autorités, les administrations cantonales et les organismes de protection de la nature comme une actrice de premier plan pour la biodiversité.